L’organisation spatiale des villes pour mieux maîtrisez le phénomène d’îlots de chaleur

expurbaines/ avril 17, 2018/ Actus

Élévation de la demande énergétique pour climatiser le bâti, augmentation de la pollution, diminution du confort et problèmes de santé, les ilots de chaleur sont une véritable problématique pour nos villes.
Des chercheurs du CNRS et du Massachusetts Institute of Technology ont étudié les principaux facteurs d’élévation de la température en milieu urbain et d’après leurs résultats, l’organisation spatiale des villes combinée au rayonnement nocturne de la chaleur captée en journée peut favoriser le phénomène d’ilots urbains. En effet selon la géométrie spatiale de nos villes, les bâtiments sont plus enclins (ou non) à échanger de la chaleur.
Ce constat laisse percevoir des pistes intéressantes en matière d’économie circulaire et notamment dans une optique d’optimisation et de la gestion de l’énergie de nos milieux urbains.

Consultez l’article de Batiactu sur les ilots de chaleur urbain.

Crédits photos : © louisredon