L’hypothèse collaborative : au coeur des collectifs d’architectes français

expurbaines/ janvier 9, 2019/ Actus

On les regroupe sous l’expression vague de « collectifs d’architectes ». De Bellastock à Etc, en passant par les Saprophytes, Cochenko et Yes we camp, ils expérimentent, en marge des standards de la fabrique urbaine, d’autres manières, collectives, inclusives, transitoires et incrémentales, de faire la ville. Sous la direction de l’Atelier Georges et de Mathias Rollot, L’hypothèse collaborative, publié en mai 2018 aux éditions Hyperville, cerne leurs pratiques à travers un dense corpus de textes théoriques et d’entretiens…Discussion autour du troisième chapitre du livre : « Faire sans, faire autrement », avec ceux qui revendiquent qu’il ne faut pas forcément construire, aménager l’espace – que ce n’est pas le sujet, pas leur compétence.

Consultez l’article sur le site d’ Ateliers Georges