La maison et la ville soutenable : l’optimisation des espaces pour une densification des villes moyennes françaises

Expurbaines/ février 12, 2019/ Non classé

Près de neuf Français sur dix souhaitent vivre en maison individuelle (Gault et Bedeau, 2007 ; Duflos et al., 2008). Cette forte aspiration s’exprime à travers l’image du pavillon avec jardin qui, année après année, continue de recueillir les suffrages d’une population aux catégories sociales et parcours résidentiels d’une grande diversité (Rougé, 2009 ; Debroux, 2011 ; Stébé et Marchal, 2011 ; Cary et Fol, 2016). L’habitat pavillonnaire regroupe un ensemble de points constituant un habitus culturel que la littérature scientifique s’est employée, dès la fin des années 1960, à mieux définir depuis les études dirigées par Henri Raymond (1966) et Nicole Haumont (1975).

Consultez l’article sur le site de Urbanités

Share this Post